Sociologie Versus Histoire? Quelques Eléments de Refléxions sur la Place de la Méthode Historique Dans les Sociologies de Durkheim et de Gökalp

Yazar/lar:

Yıl: 2010 Cilt: 3 Sayı: 21

Öz

Ce travail se propose d’étudier la place de l’histoire dans l’analyse sociologique de Durkheim et de Ziya Gökalp. Le fondateur de l’école française de sociologie a une relation complexe à l’histoire. Sachant qu’il s’ingénie à jeter dans Les règles les bases d’une nouvelle discipline il faut nuancer ses considerations très critiques à propos de l’histoire. S’il manifeste une certaine reticence dans cet ouvrage envers l’histoire, néanmoins il ne recuse pas catégoriquement la place de celle-ci dans l’analyse sociologique. En effet, c’est dans le but d’obtenir une autonomie pour la sociologie qu’il l’oppose à deux traditions d’analyse du monde social: l’histoire chronologique et la philosophie de l’histoire. Durkheim croit cependant à la possibilité, voire à la nécessité d’une histoire qui est faite sociologiquement. Quant à Gökalp, disciple de Durkheim, il s’ingénie d’une part à instituer la sociologie comme une discipline autonome en Turquie et recourt d’autre part à l’histoire afin d’y chercher les rudiments du nationalisme turc naissant. Cette entreprise delicate de Gökalp, père fondateur de la sociologie turque et idéologue du nationalisme turc, constitue l’objet principal de cet article.

Anahtar Kelimeler
Durkheim, Gökalp, Nationalisme turc, Méthode historique, Sociologie française, Sociologie turque

İngilizce (English) için tıklayınız.